Théo Roptin sort d’un week-end satisfaisant en tant que coach du collectif Roptinmx et manager de l’équipe R2A Junior Team lors de l’épreuve du Domaine de Foolz pour les championnats de France de Motocross. Il en dit un peu plus après la 1ère victoire de manche de Alan Harnois en 125cc Junior.

Salut Théo, les différents championnats de France sont bien en route maintenant et il semblerait qu’un de tes protégés s’en sorte plutôt très bien chez les juniors. Peux tu nous en parler ?

Salut James ! Oui en effet nous venons de terminer la 4ème épreuve des championnats de France au Domaine de Foolz ce week end. Les pilotes du collectif Roptinmx s’en sortent plutôt bien en ce début de saison avec Pierre-Louis Deroyer qui occupe la 6ème place du classement Espoir et Alan Harnois qui occupe la 4ème place du classement Junior.

Nous avons beaucoup travaillé cet hiver et Alan a passé un cap sur la 125cc, il progresse courses après courses et ce week end il a presque réalisé la course parfaite, la pole aux essais chronos, victoire en manche qualificative et victoire en première manche, il était légèrement fatigué en seconde manche et il fait une mauvaise course. Mais l’apprentissage continu, il est jeune et il veux gagner. C’est le principal.

En plus de tes activités du collectif Roptinmx et l’école du même nom, tu as aussi mis en place une équipe qui encadre Alan. Comment ça s’est mis en place ?

C’est exactement ça. L’année dernière il a intégré la structure MJC Yamaha en 85cc, il a fait une bonne saison mais je sentais qu’il pouvais faire encore mieux. L’aventure avec MJC n’a pas continué et je ne voulais pas qu’il reparte dans une structure familiale après avoir intégrer un team. Cet hiver nous avons donc décidé avec mon pote Guillaume André de mettre en place une structure Junior pour aider les jeunes espoirs bretons à se structurer sur les championnats de France. On se déplace sur toutes les épreuves du championnat de France et quelques ligues de Bretagne.

Nous avons le soutien du Magasin MotoCup à Dinan et surtout de Patrice Adam qui s’est occupé de la mise au point des motos. Guillaume s’occupe de la mécanique des motos d’Alan et de la logistique du team. Nous avions également pris un pilote 85cc Ilann Werlé mais il s’est blessé en début de saison. C’est très intéressant pour nous de développer cette structure et nous pouvons déjà compter sur le soutien de partenaires de taille comme Bud Racing, Mecanic sport, Bihr, OP Design. C’est important d’avoir des personnes qui nous font confiance.

L’objectif est de l’accompagner le plus loin ?

Oui pour moi comme pour le team l’objectif est de l’accompagner le plus loin possible. C’est une première saison pour le team et Alan obtient de bons résultats et fait partie des favoris en Junior, ça prouve que le travail fourni cet hiver et la mise en place du team ont porté leurs fruits. Maintenant il faut continuer sur cette lancée et voir jusqu’où cela peux aller. Faire une bonne première saison de Junior est l’objectif principal, la suite on verra après la saison.

Il sera difficile pour nous d’aller plus loin que le championnat de France car c’est très coûteux financièrement, mais si on peux lui permettre d’intégrer d’autre structures par la suite, on aura rempli notre part du job et c’est le but. Par la suite nous aimerions pouvoir devenir une rampe de lancement pour les jeunes vers les teams officiels en France, en restant sur les catégories Junior ou Espoir, mais permettre aux pilotes d’être dans les meilleures conditions pour « performer ».

C’est un peu la suite de l’accompagnement que je fais des pilotes Roptinmx avec l’école de motocross. Quand un jeune que tu entraîne depuis petit, remporte une course du championnat de France Junior, ça prouve qu’on travail dans le bon sens.

Est-ce tout ça veut dire que Théo Roptin arrête la compétition à haut niveau ?

La compétition à haut niveau ça demande beaucoup d’investissements. Autant financiers que de temps, et aujourd’hui avec ce que je fais je n’ai pas le temps de m’entraîner sérieusement en moto pour être compétitif sur une saison. La dernière saison de sx que j’ai faite s’est terminée par des chutes car quand tu n’es pas prêt à 100%, que tu gères d’autres choses à coté et que tu veux quand même rouler à ton niveau, à un moment ça ne passe plus. Je pourrais continuer à aller sur les courses sans grosse préparation et voir le résultat mais c’est pas mon état d’esprit, et c’est surtout très risqué.

Je préfère réussir à travailler dans ce que j’aime, transmettre ma passion et encadrer les jeunes du mieux possible pour les aider à atteindre leurs objectifs. C’est devenu primordial pour un pilote d’avoir un entourage sérieux et une préparation importante. Je ne l’avais pas forcément en tant que pilote alors aujourd’hui j’essaye de le faire pour mes pilotes et je pense que les résultats prouvent que ça fonctionne.

Donc pour répondre à la question, oui je pense que la compétition à haut niveau est derrière moi maintenant. J’aime toujours autant monter sur la moto et m’amuser et je continuerais à le faire. Aujourd’hui il y a beaucoup d’autres projets autour de la moto qui m’intéressent et qui verront le jour, donc il y a de quoi s’occuper 😉

Merci à toi James pour ces questions, et rendez vous en terre bretonnes à Iffendic pour la finale !

Théo Roptin "Alan Harnois a passé un cap"https://mx-bretagne.com/mxb/wp-content/uploads/2019/05/harnois.jpghttps://mx-bretagne.com/mxb/wp-content/uploads/2019/05/harnois-300x150.jpgJamesInterviews
Théo Roptin sort d'un week-end satisfaisant en tant que coach du collectif Roptinmx et manager de l'équipe R2A Junior Team lors de l'épreuve du Domaine de Foolz pour les championnats de France de Motocross. Il en dit un peu plus après la 1ère victoire de manche de Alan Harnois...
176 Partages