C’est le scénario parfait pour tenir les passionnés en haleine. Vincent Corre et Adrien Lamour se tiennent dans un mouchoir de poche à l’entame des deux dernières épreuves du Championnat de Bretagne MX1 de Motocross. Nous les avons mis en opposition en dehors de la piste avec cette interview croisée qui nous en dit plus sur l’état d’esprit de chacun avant les derniers « rounds ».

 

Seulement 4 points vous séparent alors qu’il reste 2 épreuves, c’est sûrement l’une des plus belles saisons MX1 Bretagne depuis le duel Stervinou/Marchandise en 2009,. Ca doit faire plaisir de se retrouver dans une lutte aussi intense ?

Vincent: En effet c’est une belle saison pleine de rebondissements. Cependant, ce n’est pas pour autant une partie de plaisir pour le moment puisque c’est énormément de pression à gérer. Le plaisir sera d’autant plus intense pour le gagnant du fait de la difficulté du championnat.

 

Adrien: Oui la lutte est vraiment belle et ce, depuis la première épreuve à Goudelin. Nous voilà à deux épreuves de la fin de ce championnat de Bretagne 2018 et  la première place est vraiment disputée entre nous deux.

Vous avez tous les 2 eu une progression très rapide après des débuts en compétition discrets, c’est quoi ton secret ?

Vincent: Moi c’est ma 8eme saison, j’ai commencé les courses à l’âge de 13 ans sur un 125cc donc le gabarit de la moto je le connais bien, c’est uniquement la puissance qui évoluait d’année en année. Bien évidement j’ai commencé par du critérium alors je suis resté inconnu au bataillon pendant mes débuts.  Ma motivation, mon envie de réussir et d’être le meilleur m’a poussé vers le haut de l’échelle régionale. Il n’y a pas de secrets, je pars du principe que quand on veut, on peut ! Le seul conseil que je peux donner, c’est de ne pas brûler les étapes !

 

Adrien: Je n’est pas vraiment de secret . Je me suis entouré de bonnes personnes qui me suivent et s’impliquent beaucoup pour moi comme mes parents, donc c’est de là que vient cette envie de faire toujours de mon mieux. J’ai toujours l’occasion de rouler avec des meilleures pilotes que moi que ce soit en championnat de France ou à l’entraînement avec Benistant, Elzinga, Pape ou Boisramé et cela aide vraiment. Etre accompagné par Loïc le Foll, manager du team Yamaha MJC est également un atout il donne des conseils sur toute la saison.

Comment vous percevez-vous l’un l’autre ?

Vincent: Mon seul adversaire c’est moi : Moi contre mes limites. Après si je peux parler d’Adrien, c’est quelqu’un qui a de la hargne, un peu fougueux, et motivé aussi ! Des belles tenues, une belle moto et les coudes levés… que demander de mieux ? C’est quelqu’un avec qui je me suis toujours bien entendu. Après on est rival donc je pense que ça bride un peu notre relation, ce qui est normal ! Si j’avais un point faible à lui attribuer ce serait son amour pour la bouteille de Ricard je pense (rires).

 

Adrien: Vincent est un très bon pilote de motocross. Il est fort au niveau du haut du corps et ça le met totalement en sécurité face à la puissance de sa 450 yzf. Ça lui permet d’avoir un style assez agressif. Son point faible pour moi est le manque de jeu de jambes pour pouvoir jouer légèrement plus avec ça moto et avoir de plus fort appuis sur les repose pieds. Ma relation avec Vincent est bonne nous somme allé ensemble à des courses du France et nous pouvons passer des soirées à faire la fêtes ensemble et tout en se respectant quand ont est sur la piste.

Votre vision du motocross en Bretagne ?

Vincent: Le motocross en Bretagne c’est plus ce que c’était !  Quand j’ai commencé il y avait toujours deux séries au mois de septembre … à Plourin les Morlaix, je n’ai compté que 37 pilotes sur la grille MX1. Les circuits sont tops, il y a de plus en plus d’efforts fait par les clubs! Dommage qu’on soit obligé d’installer des broches à pilotes (piquets de bois) au bord des pistes.

 

Adrien: Je trouve ce championnat vraiment intéressant que ce soit en 125 en MX2 ou MX1. Lle public est vraiment servit et les pilotes aussi . Nous avons tout les types de terrain en Bretagne, des longs vallonnés (Guisseny, Plounerin, Plourin les Morlaix) qui sont vraiment intéressants à rouler en 450 et d’autres un peu plus courts et avec des virages plus serrés ce qui donne plutôt l’avantage aux 125. Un championnat complet pour moi .

Votre vision du motocross en général ?

Vincent: Le motocross c’est un sport qui me vient de mon frère, la personne qui m’a offert ma 1ère moto (pw). Beaucoup d’adrénaline, ce désire de toujours repousser ses limites, l’ambiance dans le parc coureur. Comme disent les kids, « c’est stylé le motocross !!! »  Et puis c’est pas pour les fiottes…

 

Adrien: Je trouve ça magique, c’est ma passion et quand je regarde les manches MXGP ou les manches de motocross US ça me fascine. Voir le pilotage et la vitesse de certains pilotes ou la fluidité et la finesse d’un Musquin par exemple, ça me donne envie de faire la même chose quand je suis sur la moto le week end. J’aime ça principalement car je me fait plaisir quand je monte sur une moto et j’ai envie de rouler avec les meilleurs.

Si je vous dis que vous serez Champion de Bretagne MX1 2018, vous me dites :

Vincent: Tout d’abord je te remercie de croire en moi. C’est l’objectif premier en ce moment. L’année dernière j’ai concrétisé, cette année je veux confirmer ! Je le veux ce titre ! Et quand on veut, on ….

 

Adrien: Ce serait une satisfaction énorme pour moi car personne ne me croyait capable de faire une saison comme ça et encore moins de décrocher ce titre de Champion de Bretagne. SI c’est le cas j’espère que ce ne sera que le début.

Si je vous dis que vous terminez 2ème du championnat à 1 point, vous me dites :

Vincent: Je m’en voudrais car j’ai eu une période à vide qui m’a porté préjudice en milieu de saison. Après je suis quelqu’un de fair-play donc si je suis deuxième c’est qu’Adrien était meilleur que moi.

 

Adrien: J’aurais tout tenté et tout donné pour décrocher cette première place. Aucun regret.

Vos expériences au niveau national :

Vincent: Pas de bonnes expériences en national pour moi, je dois avoir deux pilotes dans ma tête. Le bon vieux liguard qui met du gaz devant les ses amis spectateurs et le petit nouveau du championnat qui ne sait plus mettre un pied devant l’autre dès qu’il y a marqué championnat de france sur le programme….  et puis je n’ai pas de sponsors pour m’aider à financer les déplacements dans toute la france pour faire un championnat en intégralité.

 

Adrien: J’ai participé à quelques une des course du championnat France « élites ou national » cela m’aide pour progresser, les manches sont plus intenses et plus durs. C’était principalement des courses de préparation avant la saison 2019.

Quel est le programme de votre semaine entre 2 courses

Vincent: Entre deux courses c’est école/boulot en licences Pro et un peu de sport mais il est rare de pouvoir rouler en semaine. Les apéros sont laissés de côté si possible.

 

Adrien: Je ne suis plus mécanicien, je suis actuellement chauffeur livreur dans une boîte de transport. C’est autre chose que de travailler sur de la belle pièce Yamaha mais il faut bien gagner sa vie et c’est pas encore avec mes primes de course que je vais réussir (rires). La semaine j’ai toute ma moto à laver et à préparer pour le week end suivant. Cela demande beaucoup de temps. Pour le sport, footing 1 à 2 fois dans la semaine pour le motocross. Désormais les entraînements vont progressivement s’intensifiés jour après jour car je vais me plonger dans ma saison de championnat de France des Sables. Je compte bien faire et montrer de belles choses cette année.

Dernière question, vous misez sur qui pour le titre ?

Vincent: Je dirais MOI car j’ai envie de croire en moi….

 

Adrien: En début d’année, j’aurais sûrement dit Vincent mais en cette fin d’année je pense avoir passé un cap et la vitesse est là donc je me lancerais bien une pièces à moi même. Mais ça c’est au publics de choisir et sur Mx Bretagne je dirais … (rires).

Remerciements/partenaires:

Vincent: Je veux surtout remercier mes parents en premier qui sont chaque week end dernière moi. Ce sport, on le vie en famille alors je leur dois beaucoup de choses.  Il y a aussi mon frère et ma sœur qui s’impliquent aussi dans l’aventure. Le team JSM de Samuel Naegelen et Romain Tertrais pour tout ce qu’ils font pour moi ainsi que leurs sponsors. Armor Moto pour la rapidité et la serviabilité ! Une super qualité de service.  Le moto club Morlaisien qui est à fond derrière moi  Et bien sûr tout les personnes qui suivent mes résultats tout les week ends car je suis fier de partager ça avec eux !

 

Adrien: Mes parents bien évidemment car sans eux rien ne serait possible LF motorsport, Goby racing, Ox moto , Bihr , Auto moto Pontivy , Le petit garage locminois

Page Facebook/site web pour vous suivre :

Vincent: https://www.facebook.com/search/top/?q=vincent%20corre%20%2341

 

Adrien: https://m.facebook.com/Adrien-Lamour-370-882208425164

SONDAGE

Qui sera champion de Bretagne MX1 2018
366 Partages
Boutique Mx Bretagne