le Press-book est l’outil indispensable pour présenter son projet. Il permet de détailler les motivations de la demande mais aussi et surtout de laisser une trace de votre passage. C’EST VOTRE IMAGE!

Parmi les très nombreuses demandes de sponsoring que reçoivent les entreprises, il faut réussir à se démarquer pour retenir l’attention du responsable. Le press-book est le seul élément dont il disposera pour se faire un avis et donner sa réponse. Si cette étape est loupée, il sera très compliqué de rattraper le coup.

1. Le format

Il y a deux styles distinct de Press-book: le dossier complet multi-pages et le A3.

Avantages multi-pages: Simple à réaliser (même sous word…).Le dossier permet de parfaitement détailler le projet et d’argumenter la demande au mieux. Il permet par exemple d’ajouter une carte des déplacements, des articles de presse, des photos…

Inconvénients: C’est la plupart du temps trop lourd à digérer et trop long. Un patron n’a pas beaucoup de temps libre, le temps c’est de l’argent. S’il ne regarde que la moitié de votre dossier, il y a de forte chance pour qu’il n’ait pas tout compris. C’est encore plus vrai pour des personnes qui ne connaissent pas le motocross. Essayez de lire un dossier sur un sujet qui ne vous interesse pas…

Avantages A3: Court, concrêt, précis. Avec ce format vous allez droit au but et permet de se faire une idée rapidement et de comprendre le but de la demande sans perdre son temps.

Inconvénients: Le graphisme, les couleurs sont très importants. Demande des logiciels de mise en page performants.


2. L’esthétique

On a beau de pas vouloir se mettre dans le moule, si vous voulez avoir le soutien d’entreprise il faut correspondre un minimum à leurs codes et comme pour tous les documents à destination des professionnels, il faut que vous donnez une bonne impression dès le 1er regard poser sur votre book. Il faut réussir à marier les notions de design avec le motocross tout en montrant que la demande est sérieuse. En gros soyez vous aussi professionnel.

Le meilleur moyen si on ne veut pas faire appel à un pro pour créer son book, c’est de s’inspirer de tous les visuels qui nous entourent. Les 1ère pages de catalogues moto, les pubs, les affiches de cinéma, de concerts, sont réalisés par des graphistes professionnels et sont à la vue de tous alors profitez-en et osez les choses des choses qui sortent de l’ordinaire.

En revanche inutile de partir dans tous les sens. L’idée n’est pas de faire un sapin de noël qui tape à l’oeil avec des montages grossier mais de faire sobre et efficace. C’est souvent le plus simple qui est le mieux. Pas la peine de détourer une photo si le résultat n’est pas propre ou ajouter des effets qui salissent la photo.

Fixez-vous une charte graphique, c’est à dire un style globale pour l’ensemble du press-book (même couleurs, même polices, …)

3. Le contenu

Il y a 4 points indispensables au contenu d’un press-book.

• Le texte de motivation: c’est lui qui décrit ce que vous valez. Il faut donc se vendre au mieux sans pour autant tomber dans l’arrogance.

Expliquez rapidement pourquoi être vous passionné par le MX. Montrez que vous êtes accros et que même si vous avez un tout petit niveau, vous avez besoin de soutien.

Donnez également une image positive de notre sport (pour beaucoup, le motocross = prout prout dans un champs ou moto volée dans les cités). Ensuite expliquez ce que vous pouvez apporter à l’entreprise (de la pub bien sur mais également les intégrer au projet, les faire s’évader de la routine professionnelle pour qu’ils soient fier de vous accompagner).

Dans tous les cas ne mentez pas. Vous serez incapable de défendre ce que vous avez écrit lors d’un entretien si ce n’est pas réel (la plupart des responsables de PME maîtrisent parfaitement le non-verbal).

• Le palmarès: Votre parcours est important même si vous n’avez jamais remporté quoi que ce soit. Avoir juste participer à des épreuves connues est un plus. Là aussi ne mentez pas, il est facile de vérifier des résultats…

• Les objectifs: Indiquez simplement vos projets pour l’année prochaine.

• Contact: Indiquez les moyens de vous contacter et de vous suivre (telephone, adresse, site web, mail). Evitez peut-être votre page facebook qui facilement se retourner contre vous.

• Budget (facultatif): Vous pouvez soit faire un plan détaillé, soit donner une somme approximative que vous expliquerez lors d’un rendez-vous.

Avant de l’envoyez, mettez-vous à la place de celui qui va le rececoir et qui ne connait rien au motocross et voyez ce que ça donne. Prenez du recul et proposez votre book à des proches afin qu’il le critique (c’est pour la bonne cause…).

Je pense que maintenant vous êtes pret pour la création du siècle ! Alors ACTION !

Une création A3 vous coûtera entre 150 et 300e (hors impression) avec un graphiste professionnel pour environ 10h de travail mais vous pouvez gagner plusieurs milliers d’euros grâce à un press-book réussi…

 Revoir la partie 1: Les bases

Boutique Mx Bretagne